Source: Futura-sciences
Le 2 octobre, Paris a lancé la phase test de son parc de voitures en location, Autolib’. À peine lancé, déjà controversé. Le coût du projet est critiqué, son bénéfice écologique mis en doute. L’Autolib’ débarque à Paris. Cette voiture en libre service, à l’instar du Vélib’, a notamment pour but de désengorger le trafic parisien et d’en réduire la pollution. Une bonne intention, mais « faussement écologique » selon les défenseurs de l’environnement qui considèrent que la voiture électriquen’est pas la panacée.

Depuis le 2 octobre, ce sont 66 voitures et 33 stations qui ont été déployées pour une phase de test. Un démarrage timide mais le dispositif devrait être mis à la disposition du grand public début décembre. À terme, le parc s’étendra à 3.000 Bluecars, nom de ces voitures écologiques, avec l’espoir de réduire les émissions de CO2 dans l’atmosphère et de contribuer à la diminution du trafic.Lire la suite

Leave A Comment

Skip to toolbar